Steve Browning

Steve Browning a tenu la basse au sein des Pretty Things de mai 1988 à août 1995. Il enregistre avec eux le maxi 45 tours Eve of Destruction / Can’t Stop / Goin’ Downhill, qui sort en septembre 1989, et apparaît sur le clip de Eve of Destruction tourné à cette occasion à Dungeness. Sa collaboration avec le groupe prend fin au moment de la réunion des anciens de 1967, Wally Waller reprenant sa place de bassiste.

Browning, qui cite comme principale influence Roger Deacon, le bassiste de Queen, a également joué avec les groupes It’s a Beautiful Day, The Brass Knuckle Blues Band et Teed Up Blues Band, ainsi qu’avec le bluesman Khalif Wailin’ Walter. De son propre aveu, son concert le plus mémorable remonte à l’époque où il faisait partie des Pretty Things : ce soir-là, leur première partie avait été assurée par… une strip-teaseuse !