Cries from the Midnight Circus: The Best of The Pretty Things 1968–1971 (1986)

Pochette de l'album Cries from the Midnight Circus.

Cries from the Midnight Circus: The Best of The Pretty Things 1968–1971 est une compilation des Pretty Things sortie en 1986 chez Harvest Records.

Elle comprend, dans cet ordre, cinq titres issus de S. F. Sorrow, quatre de Parachute et trois des singles de 1970-1971.

Le livret est dû à la plume du journaliste Paul Cox, déjà auteur de celui de la précédente compilation des Pretties chez Harvest, The Pretty Things Singles A’s and B’s (1977).

Titres

Face 1

  1. S. F. Sorrow Is Born (Phil May, Dick Taylor, Wally Waller) – 3 min 7 s
  2. The Journey (Phil May, Dick Taylor, Wally Waller, John C. Alder) – 2 min 45 s
  3. I See You (Phil May, Dick Taylor, Wally Waller) – 3 min 56 s
  4. Well of Destiny (Norman Smith, Phil May, Dick Taylor, Wally Waller, Jon Povey, John C. Alder) – 1 min 44 s
  5. Old Man Going (Phil May, Dick Taylor, Wally Waller, Jon Povey, John C. Alder) – 3 min 5 s
  6. Cries from the Midnight Circus (Phil May, Wally Waller) – 6 min 25 s

Face 2

  1. Grass (Phil May, Wally Waller) – 4 min 18 s
  2. She’s a Lover (Phil May, Wally Waller) – 3 min 28 s
  3. What’s the Use (Phil May, Wally Waller) – 1 min 42 s
  4. Cold Stone (Phil May, Peter Tolson, Wally Waller) – 3 min 8 s
  5. October 26 (Phil May, Wally Waller) – 4 min 52 s
  6. Stone-Hearted Mama (Phil May, Wally Waller) – 3 min 25 s

Participants

Éditions

  • 1986 : 33 tours, Royaume-Uni, Harvest EMS 1119

Latest Game (1986)

Pochette de l'album Latest Game.

Latest Game est le quatrième album solo de Jack Green, sorti en 1986.

Signe des temps : la production accuse sérieusement son âge, avec des synthétiseurs omniprésents et une batterie qui pourrait aussi bien être une boîte à rythme pour ce qu’elle apporte.

C’est dommage, parce que Green s’est entouré de musiciens prestigieux : Boz Burrell et Simon Kirke se sont faits connaître avec Bad Company (a-t-il fait leur connaissance pendant la période Swan Song des Pretty Things ?), John Bundrick a joué avec les Who, Snowy White avec Pink Floyd, Jim Capaldi avec Traffic et Kelly Groucutt avec Electric Light Orchestra.

Après la sortie de ce Latest Game au titre prémonitoire, Green met sa carrière musicale entre parenthèses pendant plusieurs décennies. Ce n’est qu’en 2020 qu’il fait son retour avec The Party at the End of the World.

1986

Février

  • 19 février.  Concert au Zig-Zag d’Olivet, dans la banlieue d’Orléans (France), avec Jo Karayan.
  • 21 février. Concert au Bandit, à Strasbourg (France).
  • 22 février.  Concert à Quessy, dans l’Aisne (France), avec Kidnap, Komintern Sect et King Size.
  • 23 février. Concert à la Licorne, au Havre (France).
  • 24 février. Concert au Forum des Halles de Paris (France).
  • 24 février.  Passage dans l’émission de télévision Carte blanche.
  • 28 février. Concert au Pied de Toulouse (France) avec les Shifters.

Mars

  • 1er mars. Concert à Livinhac-le-Haut, dans l’Aveyron (France), avec les Shifters.
  • 6 mars. Concert à Lille (France).
  • 7 mars. Concert à l’Exo 7 du Grand-Quevilly (France).
  • 29 mars. Concert au Musikcafeen de Copenhague (Danemark).

Avril

  • 12 avril.  Concert au Vestergade 58 d’Aarhus (Danemark).

Juillet

  • 12 juillet. Concert au 5-Øren de Copenhague (Danemark).

Septembre

  • 13 septembre. Participation au festival Rock Auf Der Insel à Vienne (Autriche).

Décembre

  • 12 décembre. Concert au Vestergade 58 d’Aarhus (Danemark).

← 1985 · 1986 · 1987 →