Frank Holland

Frank Holland est le deuxième guitariste des Pretty Things depuis fin 1988.

Impossible de trouver la moindre information à son sujet avant 1975, année durant laquelle il devient le guitariste d’England, un groupe de rock progressif anglais (comme son nom l’indique), en remplacement de Jamie Moses (qui a connu une heure de gloire toute relative par la suite en devenant le guitariste rythmique de Queen + Paul Rodgers). Vers mars 1976, England signe chez Arista Records, et le quatuor entame l’enregistrement de son premier album, Garden Shed. Frank Holland, qui écrit alors son prénom « Franc » avec un C, en signe l’une des six chansons : Poisoned Youth, une longue piste de plus de quinze minutes inspirée du Portrait de Dorian Grey, d’Oscar Wilde.

Garden Shed sort en 1977. Inutile de dire que le moment est mal choisi : en pleine explosion punk, le public n’a plus rien à faire d’une musique remplie d’envolées lyriques où le mellotron occupe une place prépondérante. Lâché par Arista, England trouve tout de même le moyen d’enregistrer quelques titres pour un deuxième disque, The Last of the Jubblies, mais l’argent et la foi viennent à manquer et le groupe se sépare à l’automne 1978.

England renaît le temps de deux 45 tours chez Jet Records en 1983-1984. Le groupe se résume alors à Frank Holland et Mark Ibbotson, son premier batteur, parti avant la signature du contrat avec Arista. Ce Mark Ibbotson n’est autre que Mark St. John, grand fan des Pretty Things qui a eu l’occasion de travailler avec eux au printemps 1981 pour des séances d’enregistrement qui n’ont rien donné. St. John retrouve Phil May et Dick Taylor en 1987, et l’année suivante, il relance la machine. Frank Holland est appelé en renforts à la guitare. Son premier enregistrement avec les Pretty Things est le maxi 45 tours Eve of Destruction, sorti en septembre 1989. Il leur est resté fidèle depuis, contribuant de plus en plus à l’écriture de nouvelles chansons, et sa tignasse frisée est impossible à rater en concert.

Discographie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *