Archives par mot-clé : 1969

Eagle’s Son

Pochette de l'album Even More Electric Banana.

Continuer la lecture

It’ll Never Be Me

Pochette de l'album Philippe DeBarge.

Continuer la lecture

Alexander

Pochette de l'album Philippe DeBarge.

Pochette de l'album Even More Electric Banana.

De l’aveu de Phil May, les paroles d’Alexander lui ont été inspirées par le Quatuor d’Alexandrie (The Alexandria Quartet), une série de quatre romans de l’écrivain britannique Lawrence Durrell publiés entre 1956 et 1960. Ils prennent place dans la ville égyptienne d’Alexandrie dans les années 1940 et proposent de suivre une série d’événements à travers le regard de différents narrateurs, un pour chaque roman. Le Balthazar et le Mountolive cités dans les paroles sont deux des personnages principaux du Quatuor.

Bien qu’elle n’apparaisse sur aucun des albums officiels des Pretty Things, Alexander est certainement l’une de leurs toutes meilleures chansons, un orage psychédélique violent et déroutant. Ce n’est pas par hasard qu’elle figure toujours dans leur répertoire scénique en ce début de 21e siècle !

Continuer la lecture

Even More Electric Banana (1969)

Pochette de l'album Even More Electric Banana.Even More Electric Banana est le troisième album enregistré par les Pretty Things pour DeWolfe Music. Il est sorti en 1969.

Tous les groupes ont leur « grand album perdu » et celui-ci pourrait assez bien occuper cette case pour les Pretty Things. Alexander et Eagle’s Son comptent parmi les meilleurs chansons qu’ils ont jamais enregistrées, toutes périodes confondues. Après Electric Banana et More Electric Banana, c’est une sorte de trilogie pop psychédélique qui s’achève ainsi en apothéose.

Plusieurs titres de l’album Even More Electric Banana figurent dans le film What’s Good for the Goose, sorti la même année. Les Pretty Things (avec Twink à la batterie) y apparaissent dans les scènes tournées dans la boîte de nuit fictive « The Screaming Apple ».

Il est possible d’écouter cet album en ligne sur le site de DeWolfe : Even More Electric Banana. Continuer la lecture

The Pretty Things / Philippe DeBarge (2009)

Pochette de l'album Philippe DeBarge.The Pretty Things / Philippe DeBarge est un album des Pretty Things enregistré en 1969 et sorti quarante ans plus tard, en 2009.

Grand fan des Pretty Things, le playboy français Philippe Debarge les contacte en 1969 pour qu’ils enregistrent un disque avec lui. L’argent de la famille Debarge (le père, Albert, est à la tête d’un empire pharmaceutique basé dans le Sud-Est de la France) ouvre au groupe des portes dont ils n’auraient osé rêver jusqu’alors. Parmi elles, celles des studios Nova de Londres, avec leurs rutilants magnétophones huit pistes. Plusieurs chansons créées pour l’Electric Banana connaissent une seconde vie à cette occasion, et même si Debarge n’est pas un chanteur du calibre de Phil May, il se défend tout de même honorablement sur ces douze titres.

Après cette collaboration fructueuse, Debarge rentre chez lui, à Saint-Trop’, les bandes sous le bras… et n’en fait rien. Pourquoi ? Allez savoir. Des versions pirates circulent pendant quelques temps entre fans, qui les reconnaissent bien pour ce qu’elles sont : le chaînon manquant entre S. F. Sorrow et Parachute. Ils sont finalement publiés de manière officielle en 2009 sous l’égide de Mike Stax, avec un titre bonus enregistré pour l’occasion en hommage à Debarge, décédé vers la fin des années 1990.

Phil May et Wally Waller ont eu l’occasion de retravailler avec Philippe Debarge à la fin des années 1970 pour l’album Il Barritz.

Continuer la lecture

1969

Janvier

  • 17 janvier.  Concert au King’s College de Londres (Angleterre) avec Van der Graaf Generator.
  • 25 janvier.  Concert au Roundhouse de Londres (Angleterre). L’une des performances du spectacle de pantomime adapté de S.F. Sorrow.
  • 31 janvier.  Concert au Fishmonger’s Arms de Londres (Angleterre).

Février

  • 3 février.  Concert au Bay Hotel de Sunderland (Angleterre).
  • 23 février.  Concert au Country Club de Hampstead, à Londres (Angleterre).
  • 24 février.  Concert au Dome de Brighton (Angleterre) en première partie de Pink Floyd.

Mars

  • 8 mars.  Concert à l’université de Reading (Angleterre) pour le University Rag Ball.
  • 15 mars.  Concert au Chelsea College de Londres (Angleterre) avec Barclay James Harvest et Steamhammer.
  • 29 mars. Concert au Paradiso d’Amsterdam (Pays-Bas) avec Soft Machine.

Avril

Mai

  • 9 mai.  Concert aux Parliament Hill Fields de Londres (Angleterre). Les Pretty Things participent au « Camden Fringe Festival Free Concert ».
  • 10 mai. Concert au Mothers de Birmingham (Angleterre) avec Sam Gopal.
  • 11 mai.  Concert au Country Club de Haverstock Hill, à Londres (Angleterre) avec King Crimson.
  • 23 mai.  Concert au Fishmonger’s Arms de Londres (Angleterre) avec Contact.
  • 25 mai.  Passage dans l’émission de radio britannique Top Gear. Les chansons Send You with Loving et Spring ont paru sur l’album The BBC Sessions.
  • 25 mai. Concert au Roundhouse de Londres (Angleterre). Les Pretty Things participent à un concert au bénéfice de Fairport Convention, dont les membres viennent d’être victimes d’un grave accident de voiture.
  • 31 mai. Concert au Van Dike de Plymouth (Angleterre).

Juin

  • 9 juin. Concert au Friars d’Aylesbury (Angleterre) avec Willy Barrett.
  • 14 juin. Dick Taylor se marie avec sa petite amie Melissa à Fulham.
  • ?? juin. Dick Taylor quitte les Pretty Things.

Juillet

  • 25 juillet. Les Pretty Things passent dans l’émission de télévision française Tous en scène, diffusée sur l’ORTF. Ils y miment Death (vidéo) et Baron Saturday (vidéo).

Août

  • 1er août.  Concert au Lyceum de Londres (Angleterre) avec Marsha Hunt, White Trash, Hard Meat, Samson et Gilbert & George.
  • 22 août. Concert au Burton Constable Hall de Skirlaugh (Angleterre). Les Pretty Things participent au Humberside Pop Festival avec Thunderclap Newman, Chicken Shack, Third Ear Band, Clouds, Eire Apparent, Joey Grind, The Rats, The Mandrakes, Hush, Calmen Waters et Sam Cutler.
  • 23 août. Concert au Mothers de Birmingham (Angleterre).
  • 30 août. Les Pretty Things (avec Dick Taylor) participent au second festival de l’île de Wight.

Septembre

  • Les Pretty Things enregistrent douze chansons avec le Français Philippe Debarge aux studios Nova de Londres. L’album projeté ne voit pas le jour avant 2009, sous le titre The Pretty Things / Philippe DeBarge.

Octobre

  • 4 octobre.  Concert au Barking College de Londres (Angleterre) avec Barclay James Harvest et Wild Mouth.
  • 6 octobre.  Concert au Locarno Ballroom de Sunderland (Angleterre).
  • 9 octobre. Concert à la Grugahalle d’Essen (Allemagne de l’Ouest). Les Pretty Things participent au « Internationales Essener Pop & Blues Festival 1969 » avec Fleetwood Mac, Yes, Spooky Tooth, Keef Hartley, Warm Dust, Free et Hard Meat.
  • 18 octobre.  Concert au Mothers de Birmingham (Angleterre) avec Rare Bird.
  • 27 octobre. Concert à Amougies (Belgique). Les Pretty Things participent au festival « Actuel » avec Yes, Chicken Shack, Sam Apple Pie, Frogeaters, David Allen Group, Keith Tippett Group, Pharoah Sanders, Dave Burrell, John Surman, Clifford Thornton, Sonny Sharrock et Acting Trio. Twink se fait remarquer en escaladant un mât de chapiteau pour réveiller le public à grands cris.

Novembre

  • 8 novembre.  Concert au University College de Londres (Angleterre) avec Indo-Jazz Fusion.
  • Novembre ou décembre. Twink quitte les Pretty Things. Skip Alan reprend sa place derrière les fûts.

Décembre

  • 6 décembre. Concert à l’École normale de Châtenay-Malabry (France), dans le cadre d’une soirée « Piston 70 » avec Led Zeppelin, Triangle et les Variations.

← 1968 · 1969 · 1970 →