£.s.d.

Pochette du single Midnight to Six Man / Can't Stand the Pain.

La livre sterling (symbole : £) est la monnaie du Royaume-Uni. À l’époque où les Pretty Things ont enregistré cette chanson, une livre valait 20 shillings (symbole : s), un shilling valait lui-même 12 pence (symbole : d), et il fallait donc 240 pièces de 1 penny pour avoir une livre. Ce système archaïque a été abandonné en 1971 : les shillings ont disparu et 1 livre vaut tout simplement 100 pence aujourd’hui. C’est tout de même plus simple, mais Phil May et Dick Taylor n’auraient pas pu jouer de la ressemblance avec l’acronyme du diéthylamide de l’acide lysergique, le fameux LSD.

Paroles

Ev’rybody’s talking ’bout my £.s.d.
I say talk is easy, money’s never free

£.s.d.

But I always tell them, life it ain’t so black
For ev’rything I’m given, something’s taken back

£.s.d.

Yes I need, £.s.d.

Man sits in his DB5, hasn’t got a care
He might be goin’ fast, but is he goin’ anywhere?

£.s.d.

Traduction

Tout le monde fait que parler de mon £.s.d.
Moi je dis que c’est facile de parler, mais l’argent, ça vient jamais tout seul

£.s.d.

Moi je leur dis toujours, la vie c’est pas si noir
Tout ce qu’on me donne, on me reprend quelque chose en échange

£.s.d.

Oui j’en veux, £.s.d.

Le mec dans sa DB5, ça roule bien pour lui
Il va peut-être vite, mais est-ce qu’il va quelque part ?

£.s.d.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *