Rip Off Train

Pochette de Freeway Madness.

L’enchaînement direct avec Peter pourrait laisser croire qu’on a affaire au chapitre 2 de l’autobiographie de Peter Tolson, mais le sujet est moins personnel ici. Beaucoup d’artistes ont dénoncé les côtés sombres de l’industrie musicale, avec ses agents véreux, ses patrons sans cœur et la profonde solitude du musicien qui découvre que le succès ne fait pas le bonheur. Une mélodie en béton armé, bien servie par le jangle de la guitare de Tolson et les harmonies vocales de Phil May et Jon Povey (les deux refrains qui s’entrelacent superbement dans la coda) font de cette chanson une vraie réussite, l’une des perles cachées de la discographie des Pretty Things. Le groupe américain Child ne s’y est pas trompé en choisissant de la reprendre sur son unique album dans une version très fidèle à l’originale.

Paroles

Young man made it to the city
Searching through the wet streets
Looking for a rock ‘n’ roll band
Caught the rip off train to freedom
A line of agents holding out their hand

Work your arses off forever
Midnight highways really bring you down
But you’re there and you’re working
So don’t complain, so many miss the train

Find a sound, lay it down
They say it’s underground
Starts to sell, do it well
But you never can tell

Now the young man’s star shines brightly
Breaking hearts, his records in the charts
Finds it hard to freak twice nightly
Falls in love, the hardest fall of all

Find a sound, lay it down
They say it’s underground
Starts to sell, do it well
But you never can tell

He was just a lonely boy
A very well known clown
He was just a lonely boy and down

Find a sound, lay it down
They say it’s underground
Starts to sell, do it well
But you never can tell

Traduction

Le jeune homme est arrivé dans la grande ville
Parcourant les rues humides
À la recherche d’un groupe de rock
Il est monté dans le train de l’arnaque, direction liberté
Une rangée d’agents, la main tendue vers lui

Travaille comme un beau diable pour l’éternité
L’autoroute la nuit, c’est vraiment déprimant
Mais t’y es arrivé, et t’as un boulot
Alors te plains pas, y en a beaucoup qui le ratent, ce train

Trouve un son, enregistre-le
C’est de l’underground, qu’ils disent
Ça se vend si tu le fais bien
Mais c’est impossible à savoir

L’étoile du jeune homme brille fort à présent
Il brise des cœurs, ses disques sont dans le hit-parade
Mais c’est dur pour lui de s’envoyer en l’air deux fois par soir
Il tombe amoureux : la pire des chutes

Trouve un son, enregistre-le
C’est de l’underground, qu’ils disent
Ça se vend si tu le fais bien
Mais c’est impossible à savoir

C’était juste un garçon solitaire
Un clown des plus célèbres
C’était juste un garçon solitaire et triste

Trouve un son, enregistre-le
C’est de l’underground, qu’ils disent
Ça se vend si tu le fais bien
Mais c’est impossible à savoir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.