Rosalyn

Pochette du 45 tours Rosalyn / Big Boss Man

Pour leur première chanson, les Pretty Things enregistrent une composition de leur manager Jimmy Duncan. Elle est aussi créditée à Bill Farley, mais ce dernier ne semble pas avoir joué de rôle dans son écriture : il est ingénieur du son en chef aux studios Regent Sound, et c’est probablement afin de payer leur séance d’enregistrement qu’il reçoit un crédit. D’après Dick Taylor, la démo originale de Duncan, enregistrée au piano, avait un tempo beaucoup plus lent et ressemblait presque à une novelty song, une espèce de blague. C’était avant que les Pretties ne lui appliquent une bonne dose de Bo Diddley beat, évidemment… D’après la légende, Phil May secouait ses maracas tellement fort qu’il en a tout bonnement détruit une !

Un clip de Rosalyn a été tourné en 1995. Les membres du groupe (avec Skip Alan, Wally Waller et John Povey) y miment la chanson dans un petit club, avec la participation de Peter Grant, le manager de l’époque Swan Song. Ce clip figure dans le coffret Bouquets from a Cloudy Sky.

Paroles

Yeah Rosalyn, tell me where you’ve been
Oh Rosalyn, tell me where you’ve been
Every night and every day
Hide and seek’s the game you play
Treat me as sure as sin

Oh Rosalyn, yeah Rosalyn

Oh Rosalyn, you’re the girl for me
Yeah Rosalyn, you’re the girl for me
When I’m holding you so tight
I don’t wanna say goodnight
It’s you I love now can’t you see?

Do you really love me? Do you love me true?
Do you really love me Rosalyn?
Yeah gotta know, yeah gotta know
Yeah gotta know Rosalyn

Oh Rosalyn, you’re the girl for me
Yeah Rosalyn, you’re the girl for me
Now I’m holding you so tight
I don’t wanna say goodnight
It’s you I love now can’t you see?

Do you really love me? Do you love me true?
Do you really love me Rosalyn?
Yeah gotta know, yeah gotta know
Yeah gotta know Rosalyn
Yeah gotta know, yeah gotta know
Yeah gotta know Rosalyn
Yeah Rosalyn, yeah Rosalyn

Traduction

Hé Rosalyn, dis-moi où t’étais
Oh Rosalyn, dis-moi où t’étais
Chaque nuit et chaque jour
T’es à jouer à cache-cache
Tu me traites comme pire que tout

Oh Rosalyn, hé Rosalyn

Oh Rosalyn, t’es faite pour moi
Ouais Rosalyn, t’es faite pour moi
Quand je te serre contre moi
J’ai pas envie de te dire au revoir
C’est toi que j’aime, tu le vois ?

Tu m’aimes vraiment ? Tu m’aimes pour de vrai ?
Tu m’aimes vraiment, Rosalyn ?
Oh, faut que je sache, faut que je sache
Oh, faut que je sache, Rosalyn

Oh Rosalyn, t’es faite pour moi
Ouais Rosalyn, t’es faite pour moi
Quand je te serre contre moi
J’ai pas envie de te dire au revoir
C’est toi que j’aime, tu le vois ?

Tu m’aimes vraiment ? Tu m’aimes pour de vrai ?
Tu m’aimes vraiment, Rosalyn ?
Oh, faut que je sache, faut que je sache
Oh, faut que je sache, Rosalyn
Oh, Rosalyn, oh, Rosalyn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *