Humanesque (1980)

Pochette de l'album Humanesque.

Humanesque est le premier album solo de Jack Green, sorti en 1980.

Après la débâcle des Pretty Things période Swan Song et le rapide effondrement de Metropolis, Jack Green décroche un contrat avec RCA Records. Il enregistre son premier album solo entre avril et mai 1980 aux studios Regents Park Recording Company, dans le quartier londonien de Primrose Hill. Au programme, de la power pop bien dans l’air du temps, avec quelques accents reggae ou new wave par-ci par-là.

Parmi les musiciens, on retrouve notamment un certain Ritchie Blackmore sur I Call, No Answer : échange de bons procédés, Jack Green ayant dépanné Rainbow à la basse quelques mois auparavant. Les fans des Pretty Things seront davantage intéressés par la présence de Peter Tolson sur sept des dix chansons du disque.

Le succès n’est pas vraiment au rendez-vous… sauf dans l’Alberta, une province de l’ouest du Canada, où il rencontre un succès foudroyant : 50 000 unités vendues. C’est à Edmonton et à Calgary que les concerts de Green marchent le mieux. Étrange, non ?

This Is Japan a été reprise par le bluesman Long John Baldry sur son album de 1986 Silent Treatment.