Dark Days

Pochette de l'album The Sweet Pretty Things (Are in Bed Now, of Course...).

Tout concourt à faire de cette chanson l’un des hérauts de l’Apocalypse : cet orgue menaçant, les paroles qui convoquent toutes sortes de désastres naturels pour traduire l’angoisse du narrateur… Le résultat n’est pas forcément très convaincant. On se retrouve sur du terrain déjà battu en brèche par le groupe sur Rage Before Beauty avec la reprise d’Eve of Destruction et le tandem Goodbye, Goodbye / Goin’ Downhill.

Turn My Head

Pochette de l'album The Sweet Pretty Things (Are in Bed Now, of Course...).

Le voyage nostalgique se poursuit. Après avoir repris les Byrds et les Seeds, les Pretty Things se reprennent eux-mêmes ; ou plutôt, les Pretties ’15 reprennent les Pretties ’67. En effet, comme le suggère la présence de Wally Waller parmi ses auteurs, Turn My Head est en fait une vieille composition des années 60, qui n’avait trouvé sa place ni sur S. F. Sorrow, ni sur les 45 tours de l’époque, ni même sur les albums d’Electric Banana. Elle n’était pas pour autant inédite, puisqu’une version enregistrée le 3 décembre 1967 pour l’émission de la BBC Top Gear avait vu le jour sur The BBC Sessions en 2002.

You Took Me by Surprise

Pochette de l'album The Sweet Pretty Things (Are in Bed Now, of Course...).

Une deuxième reprise d’affilée, juste après Renaissance Fair ! Celle-ci, les Pretties sont allés la chercher plus loin : c’est une face B d’un obscur 45 tours des Seeds sorti en 1972. À cette date, le quart d’heure de gloire du groupe était passé depuis plusieurs années déjà, et en fait de Seeds, il s’agit plutôt du seul Sky Saxon accompagné d’obscurs musiciens. La reprise des Pretty Things ajoute une bonne dose d’énergie à cette tranche de rock hard/psyché un peu pataud, tout en conservant le son de guitare vintage qui faisait son charme.

Renaissance Fair

Pochette de l'album The Sweet Pretty Things (Are in Bed Now, of Course...).

Avec WhyRenaissance Fair est l’autre reprise des Byrds qui faisait partie du répertoire scénique des Pretty Things à la fin des années 1960. Quelle surprise de la retrouver sur leur album de 2015 ! L’originale, qui figure sur l’excellent Younger Than Yesterday (1967), avait un son très aérien, voire onirique, avec ses harmonies vocales angéliques et le jangle virevoltant de McGuinn. Ici, les Pretty Things ne visent clairement pas la même grâce : la batterie est puissante, la voix de Phil May grasseyante. C’est un Moyen Âge bien moins romantique qu’ils évoquent ainsi.

The Same Sun

Pochette de l'album The Sweet Pretty Things (Are in Bed Now, of Course...).

C’est sur une introduction très psychédélique que débute ce douzième album des Pretty Things. Frank Holland se lâche sur le mellotron, un instrument qu’on n’avait pas autant entendu depuis All Light Up. Les paroles sont évidemment nostalgiques, comme il sied à un vieux groupe. Difficile de ne pas penser à The Sun, même si les deux chansons ont au final peu en commun.

Dick Taylor rapporte (sur la pochette arrière de l’EP The Same Sun) avoir ébauché cette chanson dès les années 1990, sur une cassette égarée depuis. Malgré tout, la mélodie continuait à lui courir dans la tête, et il a fini par la ressortir pour cet album. Les paroles sont de Mark St. John.

Live at the BBC (2015)

Pochette de l'album Live at the BBC.

Live at the BBC est un album des Pretty Things sorti le 18 mai 2015.

Comme son titre l’indique, cette compilation réunit des enregistrements réalisés par la BBC. Elle supplante aussi bien On Air (1992) que The BBC Sessions (2002) par l’étendue de son contenu (quatre CD !).

Elle est à son tour rendue obsolète en 2021 par la sortie d’une nouvelle compilation, elle aussi intitulée Live at the BBC, qui comprend pas moins de 6 CD.

2015

Février

Pochette du coffret Bouquets from a Cloudy Sky.

Avril

  • 10 avril. Concert au Half Moon de Putney, à Londres (Angleterre).
  • 18 avril. À l’occasion du Record Store Day, Snapper réédite l’EP de 1964 Don’t Bring Me Down / Big Boss Man / Rosalyn / We’ll Be Together à 400 exemplaires.

Mai

Pochette de l'album Live at the BBC.
  • 16 mai. Concert au Corn Exchange de Hertford (Angleterre) dans le cadre du festival Rhythm Reunion.
  • 18 mai. Sortie de la compilation Live at the BBC.
  • 28 mai. Concert au Baroeg Club de Rotterdam (Pays-Bas).
  • 29 mai. Concert au Manifesto de Hoorn (Pays-Bas).
  • 30 mai. Concert au Gigant d’Apeldoorn (Pays-Bas).

Juin

  • 6 juin. Concert à Umberslade Estate, dans le Warwickshire (Angleterre), comme tête d’affiche du Lunar Festival.
  • 18 juin. Concert au Cafe Central de Weinheim (Allemagne).
  • 20 juin. Concert à Valašské Meziříčí (République tchèque) dans le cadre du Valašský špalíček Festival.
  • 21 juin. Concert au Bassy Club de Berlin (Allemagne).

Juillet

Pochette de l'album The Sweet Pretty Things (Are in Bed Now, of Course...).

Août

  • 1er août. Participation au Burg Herzberg Festival (Allemagne).
  • 5 août. Concert à l’Estudio 27 de Burgos (Espagne).
  • 6 août. Concert au Gran Cafe de León (Espagne).
  • 8 août. Participation au Felipop Festival de Limodre, à la Corogne (Espagne).
  • 10 août. Concert au Salason Club de Cangas (Espagne).

Septembre

  • 10 septembre. Concert au Sound Knowledge Record Store de Marlborough (Angleterre) pour la parution du 33 tours The Sweet Pretty Things…
  • 11 septembre. Concert au Rise Store de Clifton, à Bristol (Angleterre) pour la parution du 33 tours The Sweet Pretty Things…
  • 12 septembre. Concert au Harley Hotel de Sheffield (Angleterre) pour la parution du 33 tours The Sweet Pretty Things…
  • 14 septembre. Concert au Monorail de Glasgow (Écosse) pour la parution du 33 tours The Sweet Pretty Things…
  • 16 septembre. Concert chez Tower Records, à Dublin (Irlande) pour la parution du 33 tours The Sweet Pretty Things…
  • 18 septembre. Concert à Brême (Allemagne) pour l’anniversaire de l’émission de télévision Beat Club.
  • 19 septembre. Concert aux Winter Gardens de Margate (Angleterre) en première partie de Wilko Johnson.
  • 24 septembre. Concert acoustique à l’Eel Pie Club de Twickenham, à Londres (Angleterre).

Octobre

  • 2 octobre. Concert à l’Arc Club de Stockton-on-Tees (Angleterre).
  • 3 octobre. Concert au Haven Club de Bullingdon, à Oxford (Angleterre).
  • 8 octobre. Concert au Rough Trade de Londres (Angleterre) pour la parution du 33 tours The Sweet Pretty Things…
  • 9 octobre. Concert au Brudenell Social Club de Leeds (Angleterre).
  • 15 octobre. Concert au Cavern de Liverpool (Angleterre).
  • 16 octobre. Concert au Robin 2 de Bilston, à Wolverhampton (Angleterre).

Novembre

  • 11 novembre. Concert au Turock d’Essen (Allemagne).
  • 12 novembre. Concert au REX de Bensheim (Allemagne).
  • 13 novembre. Concert au Club Cann de Stuttgart (Allemagne).
  • 28 novembre. Concert au Cheese and Grain de Frome (Angleterre).
  • 29 novembre. Concert au Ropetackle Arts Centre de Shoreham-on-Sea (Angleterre) dans le cadre d’une collecte de fonds pour les victimes de l’accident d’avion du 22 août.

Décembre

  • 1er décembre. Concert au Reigen de Vienne (Autriche).
  • 2 décembre. Concert au Strom de Munich (Allemagne).
  • 4 décembre. Concert au Hirsch de Nuremberg (Allemagne).
  • 5 décembre. Concert au Blues Garage de Hanovre (Allemagne).
  • 6 décembre. Concert au Nachtleben de Francfort (Allemagne).
  • 8 décembre. Concert à l’Harmonie de Bonn (Allemagne).
  • 9 décembre. Concert au Spirit of ’66 de Verviers (Belgique).
  • 11 décembre. Concert au Borderline Club de Londres (Angleterre).
  • 12 décembre. Concert au Boxxed de Birmingham (Angleterre) dans le cadre de la soirée Sensateria IV.
  • 17 décembre. Concert à la salle Léo Ferré de Tomblaine (France).
  • 18 décembre. Concert aux Quatre Vents de Tours (France) avec les New York Kleps. (photos)
  • 19 décembre. Concert au Petit Bain de Paris (France).
  • 23 décembre. Concert au Musician Club de Leicester (Angleterre).

← 2014 · 2015 · 2016 →

The Sweet Pretty Things (Are in Bed Now, of Course…) (2015)

Pochette de l'album The Sweet Pretty Things (Are in Bed Now, of Course...).

The Sweet Pretty Things (Are in Bed Now, of Course…) est le douzième album studio des Pretty Things, sorti le 10 juillet 2015 chez Repertoire Records.

Son titre est le premier vers des paroles de Tombstone Blues, une chanson de Bob Dylan parue en 1965 sur Highway 61 Revisited. Dylan aurait été un grand fan des Pretty Things à l’époque… c’est du moins ce que racontent ces mêmes Pretty Things.

Les dix chansons qui constituent cet album ont été enregistrées à l’ancienne, en analogue, et dans les conditions du direct aux 811 Studios de Horsham, dans le Sussex.