Pretty Things—Last of the Long Hair Groups?

Cet article non signé est paru dans le numéro de l’hebdomadaire britannique Disc Weekly daté du 31 juillet 1965. Défiant comme toujours, Phil May proclame qu’il ne changera jamais… un engagement tenu jusqu’au bout.

The Pretty Things—A Symbol of Tomorrow

Cet article de Vicky Trent est paru dans l’hebdomadaire britannique Pop Weekly daté du 17 juillet 1965. Prédire un futur radieux aux Pretty Things à cette date, il fallait oser ! Mais ça démontre bien l’injustice que constitue leur perpétuel manque de succès commercial après le milieu des années 1960.

We Don’t Care If People Stare!

Cet article de Penny Valentine est paru dans l’hebdomadaire britannique Disc daté du 27 mars 1965. La journaliste a l’occasion de papoter avec Dick Taylor et un peu avec John Stax, les autres Pretty Things étant aux abonnés absents lors de sa visite. Phil May a appelé pour dire qu’il était à l’hôpital, mais Dick est certain que c’est un bobard et qu’il fait juste la grasse matinée…

Pretty Things Having a Smashing Time

Cet article non signé est paru dans l’hebdomadaire britannique Music Echo daté du 20 mars 1965. Sous ce titre à l’humour un peu noir se cachent des histoires d’accidents de voiture à répétition.

Why the Things Like Their Hair…

Cet article de David Griffiths est paru dans le numéro 227 de l’hebdomadaire britannique Record Mirror, daté du 17 juillet 1965. Dick Taylor et Phil May doivent évidemment répondre aux habituelles questions capillaires, mais ils ont aussi l’occasion d’évoquer leurs projets d’avenir, comme propriétaires d’une boutique de prêt-à-porter pour femmes à Londres ou d’un bar à Tanger… On retiendra ces paroles prophétiques de Phil : « Quand je me suis lancé dans le show-business, c’est parce que je ne voulais pas d’un job dans la demi-mesure. Je voulais soit un succès énorme, soit un échec abject. »

Pretty Thing Viv Recalls

Cet entretien avec Viv Prince, conduit par Cordell Marks, est paru dans le numéro 948 de l’hebdomadaire britannique New Musical Express, daté du 12 mars 1965. Le batteur fou revient sur ses débuts dans des petits groupes de skiffle et de jazz, son séjour de quelques mois en Scandinavie, puis son retour en Angleterre et son recrutement par les Pretty Things, dont le premier 33 tours vient tout juste de paraître.

Pretty Things Do Cut It Now!

Cet article de Nigel Hunter est paru dans l’hebdomadaire britannique Disc daté du 27 février 1965. L’annonce de la sortie du troisième 45 tours des Pretty Things est l’occasion de se moquer à nouveau de la longueur des cheveux des membres du groupe. Révélation scandaleuse : après avoir envisagé de se les laisser pousser pendant toute une année sans y toucher, Viv Prince a craqué et se fait régulièrement couper les pointes. Oh là là !

They’re Moving Up the Thirty… Now They Tell You What They’re Really Like

Cet article non signé est paru dans le numéro 347 de l’hebdomadaire britannique Disc, daté du 14 novembre 1964. Une colonne typique des magazines pour adolescent(e)s : les profils des membres du groupe en vogue du moment. Celle-ci est tout de même d’un niveau un peu plus élevé que la moyenne : vous y découvrirez que les Pretty Things avaient des goûts étonnamment raffinés en termes de musique, de cinéma, de littérature et même de nourriture !

The Things Hit Back!

Cet article de Norman Jopling est paru dans le numéro 206 de l’hebdomadaire britannique Record Mirror, daté du 20 février 1965. Comme d’habitude, c’est l’apparence des Pretty Things qui sert d’accroche, mais le journaliste a l’honnêteté de reconnaître qu’ils ne sont pas totalement dépourvus d’intelligence. L’article annonce également la sortie prochaine de leur premier 33 tours.

Group of the Month: The Pretty Things

Cet article non signé est paru dans le numéro 20 du mensuel britannique Beat Instrumental, daté de décembre 1964. Le magazine a choisi d’honorer les Pretty Things du titre de « groupe du mois » à la suite du succès du single Don’t Bring Me Down.