Live at the BBC (2015)

Pochette de l'album Live at the BBC.

Live at the BBC est un album des Pretty Things sorti le 18 mai 2015.

Comme son titre l’indique, cette compilation réunit des enregistrements réalisés par la BBC. Elle supplante aussi bien On Air (1992) que The BBC Sessions (2002) par l’étendue de son contenu (quatre CD !).

Elle est à son tour rendue obsolète en 2021 par la sortie d’une nouvelle compilation, elle aussi intitulée Live at the BBC, qui comprend pas moins de 6 CD.

The BBC Sessions (2002)

Pochette de l'album The BBC Sessions.

The BBC Sessions est un album des Pretty Things sorti le 19 août 2002.

Comme son titre l’indique, cette compilation réunit des enregistrements réalisés par la BBC. Elle couvre les dix premières années de la vie du groupe, de leurs débuts en 1964 jusqu’à la fin de la période Swan Song en 1975. La qualité sonore est irréprochable sur presque tous les titres et les interprétations pleines d’énergie.

Ayant supplanté On Air (1992), elle est à son tour réduite à l’obsolescence avec la sortie de Live at the BBC (2015), dont les quatre CD reprennent le contenu de ces BBC Sessions avec plusieurs enregistrements supplémentaires. Néanmoins, pour qui n’est pas un admirateur obsessionnel du groupe, cette compilation peut suffire, puisque les ajouts de la version 4 CD consistent en bonne partie de versions alternatives de chansons déjà présentes ici.

On Air (1992)

Pochette de l'album On Air.

On Air: Original BBC Recordings est un album des Pretty Things sorti en 1992.

Comme son titre l’indique, cette compilation réunit des enregistrements réalisés par la BBC, une spécialité du label Band of Joy qui a publié des disques similaires pour d’autres artistes dans les années 1990. Ces enregistrements couvrent une période allant des débuts du groupe à la période Freeway Madness. L’absence de détails dans le livret n’aide pas à les situer, et quand on ajoute à ça les belles coquilles dans le tracklisting, on est en droit de penser que cet album a été un peu fini par-dessus la jambe.

On Air n’est plus édité à ce jour. De toute façon, la sortie de The BBC Sessions (2 CD, 2003) et Live at the BBC (4 CD, 2015), qui reprennent son contenu avec des tonnes de chansons supplémentaires et des livrets dignes de ce nom, l’ont rendu complètement obsolète.

Live at the 100 Club (2014)

Pochette de l'album Live at the 100 Club.

Live at the 100 Club est un album des Pretty Things sorti en 2014.

Que de souvenirs au 100 Club pour les Pretty Things ! Cet album est l’occasion pour eux de célébrer leur cinquantième anniversaire, même s’il a été enregistré quelques années auparavant, dans la soirée du 17 décembre 2010. Comme le raconte Mark St. John, ce fut une journée compliquée : la performance de Paul McCartney, qui avait commencé à onze heures, dura beaucoup plus longtemps que prévu, et c’est dans la précipitation que les Pretties durent s’installer.

Au programme de ce Live at the 100 Club, vous l’aurez peut-être deviné en voyant la pochette, l’interprétation des douze titres qui constituaient le premier album du groupe, de Roadrunner à Pretty Thing.

Ce set est disponible au format CD dans la version deluxe de la compilation Greatest Hits, sortie fin 2017.

The Pretty Things / Philippe DeBarge (2009)

Pochette de l'album Philippe DeBarge.

The Pretty Things / Philippe DeBarge est un album des Pretty Things enregistré en 1969 et sorti quarante ans plus tard, en 2009, chez Ugly Things Records.

Grand fan des Pretty Things, le playboy français Philippe Debarge, bien connu à Saint-Tropez, les contacte en 1969 pour qu’ils enregistrent un disque avec lui. L’argent de la famille Debarge (le père, Albert, est à la tête d’un empire pharmaceutique basé dans le Sud-Est de la France) ouvre au groupe des portes dont ils n’auraient osé rêver jusqu’alors. Parmi elles, celles des studios Nova de Londres, avec leurs rutilants magnétophones huit pistes. Plusieurs chansons créées pour l’Electric Banana connaissent une seconde vie à cette occasion, et même si Debarge n’est pas un chanteur du calibre de Phil May, il se défend tout de même honorablement sur ces douze titres.

Après cette collaboration fructueuse, Debarge rentre chez lui, à Saint-Trop’, les bandes sous le bras… et n’en fait rien. Pourquoi ? Allez savoir. Des versions pirates circulent pendant quelques temps entre fans, qui les reconnaissent bien pour ce qu’elles sont : le chaînon manquant entre S. F. Sorrow et Parachute. Ils sont finalement publiés de manière officielle en 2009 sous l’égide de Mike Stax, avec un titre bonus enregistré pour l’occasion en hommage à Debarge, décédé le 3 février 1999 à l’âge de 58 ans. L’album a été réédité avec deux titres bonus en 2017 sous le titre Rock St. Trop.

Phil May et Wally Waller ont eu l’occasion de retravailler avec Philippe Debarge à la fin des années 1970 pour l’album Il Barritz.

Resurrection (1998)

Pochette de l'album Resurrection.

Resurrection est un album des Pretty Things sorti en 1998.

Son titre se justifie de plus d’une façon. Il marque la réunion de la formation historique du groupe, avec les retours de Wally Waller, Jon Povey et Skip Alan, pour une interprétation live-in-the-studio de l’album emblématique des Pretties, S. F. Sorrow. Et pas n’importe où, non, dans les lieux mêmes qui l’ont vu naître, les légendaires studios Abbey Road. Ce concert unique, enregistré et diffusé en direct sur internet le 6 septembre 1998 (du jamais vu à l’époque, et pour cause, vu les problèmes techniques rencontrés), voit également la participation d’invités prestigieux : Arthur Brown récite l’histoire de Sebastian F. Sorrow entre les chansons, tandis que David Gilmour vient poser sa guitare sur cinq d’entre elles.

La pochette joue avec cette idée de résurrection en détournant le Crucifix d’Arezzo du peintre italien Cimabue (mort en 1302) : la tête du Christ y est recouverte d’un bout déchiré de la pochette originale de S. F. Sorrow.

L’album a d’abord paru en édition limitée de 10 000 copies en 1998 sur le label World Wide Tribe, avant d’être réédité de manière plus large en 2004 chez Snapper, un an après la sortie d’un DVD intitulé S. F. Sorrow Live at Abbey Road.

Out of the Island (1987)

Pochette de l'album Out of the Island.

Out of the Island est un album des Pretty Things sorti en 1987.

Avec ce disque, capté en juillet 1987 au Jovel Tonstudio de Munster, en Allemagne de l’Ouest, le groupe (c’est-à-dire Phil May et Dick Taylor avec leurs accompagnateurs du moment) découvre les joies de l’enregistrement numérique et du format CD. Pas d’arrière-pensées, c’est un disque « live-in-the-studio », sans retouches ultérieures. De bonnes idées et un bon contexte, l’entreprise ne manque sans doute que d’ambition : malgré deux nouvelles compositions de May et la réanimation de chansons de S. F. Sorrow, on a surtout droit aux sempiternelles reprises de Bo Diddley et Chuck Berry.

Live at the Heartbreak Hotel (1984)

Pochette française de l'album Live at the Heartbreak Hotel.

Live at the Heartbreak Hotel ou Live at Heartbreak Hotel est un album des Pretty Things sorti en 1984.

Au début de l’année 1983, Phil May est devenu le gérant du Bridge House, un club de rhythm and blues londonien situé dans le quartier de Little Venice. Il s’y produit régulièrement avec des musiciens issus d’horizons divers, dont Dick Taylor. Leur répertoire se compose surtout de reprises de vieux standards, avec un ou deux classiques des Pretty Things pour faire bonne mesure. Un ami du groupe, Phil Carson, convainc May d’enregistrer un de ces concerts, ce qui est fait le 13 mars 1984.

Live at the Heartbreak Hotel paraît quelques mois plus tard sur le label allemand Line Records, avant d’être édité par Big Beat au Royaume-Uni et WEA en France, avec autant de pochettes différentes. Il fait survivre le nom des Pretty Things, mais c’est à peu près le seul mérite qu’on puisse lui trouver.

The Sweet Pretty Things (Are in Bed Now, of Course…) (2015)

Pochette de l'album The Sweet Pretty Things (Are in Bed Now, of Course...).

The Sweet Pretty Things (Are in Bed Now, of Course…) est le douzième album studio des Pretty Things, sorti le 10 juillet 2015 chez Repertoire Records.

Son titre est le premier vers des paroles de Tombstone Blues, une chanson de Bob Dylan parue en 1965 sur Highway 61 Revisited. Dylan aurait été un grand fan des Pretty Things à l’époque… c’est du moins ce que racontent ces mêmes Pretty Things.

Les dix chansons qui constituent cet album ont été enregistrées à l’ancienne, en analogue, et dans les conditions du direct aux 811 Studios de Horsham, dans le Sussex.

Balboa Island (2007)

Pochette de l'album Balboa Island.

Balboa Island est le onzième album studio des Pretty Things, sorti en 2007.

À l’exception du single de 1999 All Light Up, une excursion psychédélique bourrée de mellotron, c’est un disque aussi sombre et aride que sa pochette. Le groupe y retourne à ses racines blues, avec notamment un hommage à Robert Johnson.