Mise à jour du 9 avril 2022

Que le temps file ! Cela fait plus d’un an que je n’avais pas fait d’annonce en page d’accueil, et Defecting Grey a fêté entre-temps ses six ans. On est encore loin de la longévité des Pretty Things, mais c’est déjà beaucoup ! Merci à toutes celles et tous ceux qui sont passés sur le site depuis sa création en 2016.

Même si je n’ai pas pu consacrer autant de temps au site que je le souhaiterais, voici tout de même une grosse mise à jour avec une refonte de la page Presse. Ce n’était jusqu’à présent qu’une liste de titres d’articles, sans grande valeur ajoutée : j’ai commencé à la remplir en ajoutant des scans et des transcriptions. J’espère que vous apprécierez la consultation de ces petits morceaux d’histoire !

Pour l’instant, je n’ai fait que défricher les années 1964 et 1965, mais la suite ne tardera pas à venir, c’est promis.

0 commentaire

Mise à jour du 8 mars 2021

J’espère que vous avez autant apprécié de lire les 31 Days of May de Mike Stax que j’ai apprécié de les traduire. Ça m’a tellement plu que j’en ai oublié de signaler l’anniversaire de Defecting Grey ! Le site est né le 18 janvier 2016, il fête donc ses cinq ans en 2021. Merci à tous les gens qui sont passés dessus et ont laissé des commentaires !

Parmi eux, merci tout particulièrement à Nick Warburton du blog Garage Hangover. C’est une ressource fabuleuse pour tous les fans de rock des Sixties, et il a généreusement partagé toutes les dates de concert des Pretty Things qu’il a pu trouver. La chronologie s’en trouve d’autant améliorée.

Un autre commentateur, jerome, m’a demandé si je pourrais traduire les paroles de l’album Savage Eye. C’est fait ! Vous trouverez les traductions en français de toutes les chansons de ce disques, de Under the Volcano à Drowned Man, sur leurs pages dédiées. J’en ai aussi profité pour ajouter un peu de texte à la fiche consacrée à l’album. C’est quelque chose que j’ai également fait sur S. F. Sorrow et que, à terme, je compte faire pour tous les disques. Il est grand temps que Defecting Grey propose davantage de contenu que de simples fiches signalétiques !

Pour finir, vous avez peut-être vu passer l’information ailleurs, mais Repertoire Records a annoncé la parution prochaine d’une nouvelle compilation d’enregistrements à la BBC. Elle s’appellera Live at the BBC, ce qui risque d’être source de confusion, puisque la précédente s’appelait aussi comme ça. Avec 6 CD, elle proposera plein de nouveautés inédites, ce qui est toujours appréciable ! Une version vinyle (3 disques) reprenant les meilleurs titres est également prévue.

0 commentaire

Phil May : 31 jours, 31 chansons, épisode 1

Bonne année 2021 à tous !

On s’accordera tous pour dire que 2020 restera dans les mémoires pour toutes les mauvaises raisons. Avant de lui dire enfin adieu et bon débarras, un petit point sur Defecting Grey. Le site a cru de 40 pages au cours de l’année et en compte désormais 472. Parmi les dernières créations, des fiches sur les EP français et britanniques des Pretty Things, une page sur Think Pink, l’album de Twink qui fêtait ses 50 ans cette année, et une frise chronologique simplifiée de l’histoire des Pretties, parce que je continue à découvrir des extensions de WordPress après tout ce temps. Outre ces nouvelles pages, les anciennes bougent aussi : les chronologies annuelles ont vu l’ajout de nombreuses dates et j’ai enfin rédigé une page digne de ce nom pour S. F. Sorrow, entre autres choses.

Et maintenant, pour inaugurer 2021, quelque chose de différent. En mai dernier, peu après l’annonce du décès de Phil May, Mike Stax, le fondateur de l’excellent fanzine Ugly Things, s’est lancé dans une série de messages sur Facebook intitulée 31 Days of May. Pendant un mois, chaque jour, il a mis en lumière une chanson des Pretty Things avec des commentaires aussi pertinents et informatifs que touchants. Il m’a généreusement permis d’offrir des traductions en français de ces messages sur Defecting Grey. Vous pourrez également les retrouver en VO dans le numéro 54 d’Ugly Things, qui contient un dossier en hommage à Phil May.

Pour démarrer du bon pied cette nouvelle année 2021, la première sans Phil, il y aura donc chaque jour de janvier un épisode de cette série sur Defecting Grey. En voici le premier, qui parle de Growing in My Mind.

31 DAYS OF MAY : Jour 1. J’ai décidé de poster une chanson par jour pendant 31 jours pour mettre en lumière le talent et la magie de Phil May. Je compte bien me concentrer sur quelques-unes des chansons les plus méconnues du répertoire des Pretty Things, comme celle-ci, tirée de leur album de 1967 Emotions. J’adore le ton très intime de la voix de Phil et ses paroles, simples mais évocatrices. On retrouve dans beaucoup de chansons de Phil l’idée de marcher seul dans les rues désertes de la ville, une activité qu’il aimait beaucoup. J’imagine que c’est pendant ces promenades que lui venaient ses idées.

« Morning has its magic as it slides in through my frame
With the first sign of dawn this picture leaves my brain
I search the streets of morning but I never find a trace
Then growing in my mind is the picture of a face.

Facebook, 20 mai 2020

0 commentaire

Mise à jour du 18 octobre 2020

Alors, ce dernier album, vous en avez pensé quoi ? Personnellement, j’ai vraiment apprécié Bare as Bone, Bright as Blood. Il n’a rien de bouleversant, mais je ne crois pas que c’était le but de ses créateurs. Le choix de réduire l’accompagnement au maximum et de proposer des chansons sombres, plutôt blues et folk, sied à merveille à la voix éraillée de Phil May. Comme chant du cygne, c’est aussi beau qu’on était en droit de l’espérer.

En ce qui concerne Defecting Grey, toutes les chansons de Bare as Bone, Bright as Blood ont maintenant leur page sur le site avec l’ajout des pages suivantes : Can’t Be Satisfied, Come Into My Kitchen, Ain’t No GraveFaultlineRedemption Day, Bright as BloodLove in VainBlack Girl, Another World et I’m Ready.

Vous pouvez voter pour vos 3 chansons préférées de l’album dans le sondage, juste à droite !

0 commentaire

Bare as Bone, Bright as Blood : rendez-vous le 25 septembre

Le label Madfish vient d’annoncer que l’ultime album studio des Pretty Things, Bare as Bone, Bright as Blood, sortira le 25 septembre prochain. Il sera disponible sous deux formats, 33 tours 180 grammes (couleur rouge sang, cela va de soi) ou CD, et vous pouvez d’ores et déjà le précommander en suivant ce lien.

De mon côté, je vous propose sur Defecting Grey :

0 commentaire

Parachute a 50 ans !

Pochette de l'album Parachute.

Oui, c’est en juin 1970 que les Pretty Things ont sorti leur cinquième album, Parachute. Il est souvent considéré comme leur deuxième chef-d’œuvre après S. F. Sorrow et ce n’est pas moi qui dirai le contraire ! Tour à tour raffiné et crasseux, angélique et démoniaque, enthousiaste et désespéré, c’est un de ces albums-monde dans lesquels on pourrait se perdre pendant des jours.

Pourquoi ne pas fêter son demi-siècle en le réécoutant, ou en l’écoutant si ce n’est pas déjà fait ? Ce sera aussi l’occasion de célébrer le talent d’auteur du regretté Phil May, tant ce disque contient quelques-uns de ses plus beaux couplets.

As silver tears they weave and lace sad patterns upon her face, she waits for you. So low below a laser sun, through velvet fields she runs, reaching for you.

Grass
0 commentaire

Mise à jour du 11 mai 2020

Le confinement m’offrant du temps à consacrer à Defecting Grey, je vous propose aujourd’hui une nouvelle biographie, celle de Bryan Morrison.

J’ai aussi amélioré de manière significative les pages sur les premiers singles du groupe, avec davantage de texte et des hit-parades alternatifs.

Bonne lecture ! Prenez soin de vous.

Si vous vous ennuyez, n’hésitez pas à regarder les petites vidéos que Wally Waller poste régulièrement sur Facebook. Il reprend des chansons des Pretty Things tout seul avec sa guitare dans sa cuisine, c’est mignon comme tout.

0 commentaire

Mise à jour du 11 avril 2020

En ces temps étranges, je vous propose une nouvelle mise à jour de Defecting Grey pour vous changer les idées. Au programme :

Bonne lecture et à très vite. Prenez soin de vous.

3 commentaires